Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 00:05

« Quand Fallières entre à l'Élysée (1906), l'âge héroïque du cinéma français est déjà presque révolu. Louis Lumière en a mis au point l'invention et en a fait l'application à la reproduction vivante des actualités, Georges Méliès en a pressenti les virtualités spectaculaires et a créé le film fantastique. Les progrès techniques s'accélèrent : au lieu de bandes longues de 17 à 18 mètres, on en tourne déjà de 700 et 800 mètres, bientôt on en essaiera de 1500 mètres ; le cinéma, sortant des salles de café, des baraques foraines et du musée Grévin, commence à se mettre dans ses meubles. Mais un péril le guette : les producteurs, moins resserrés, voient grandir leurs ambitions en même temps que la longueur des bandes : ils veulent faire de l'Éducatif, du Distingué, de l'Artiste. Le résultat est déplorable. »



Jacques Chastenet in La France de M. Fallières
Partager cet article
Repost0

commentaires