Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 19:35

Chers lecteurs,


Aujourd'hui, je vais vous parler de The Sky Crawlers, de son titre original Sukai Kurora dernier film d’animation réalisé par Mamoru Oshii sorti en Europe, réalisateur des films Ghost in the Shell.


http://img64.imageshack.us/img64/1171/mamoruoshii.jpg


Paru en DVD et Blue Ray le 26 janvier 2010 en nos vertes contrées (même si sorti au Japon le 2 août 2008), j’ai pu avoir la chance d’en profiter pleinement dans l’une des rares salles françaises à l’avoir diffusé sur grand écran et, étant donné qu’il sera présenté à la Fête de l’Animation de Lille, ai pensé que ce serait une bonne idée de vous donner envie (ou pas) d’aller le voir.


http://img28.imageshack.us/img28/3332/theskycrawlers.jpg   http://img693.imageshack.us/img693/9899/theskycrawlers2.jpg


Ce film, réalisé par Mamoru Oshii, adaptation à l’écran d’une série de livres de Hiroshi Mori, compte à son casting la célèbre Rinko Kikuchi (Babel), la peut-être encore plus célèbre Chiaki Kuriyama (Kill Bill, Battle Royale) ainsi que Tanihara Shosuke (connu pour ses participations à de nombreux dramas ainsi qu’à des TV shows).
Il dure tout de même 2h, mais on ne voit pas le temps passer si on se laisse prendre par l’émotion.

http://img716.imageshack.us/img716/1537/theskycrawlers6.jpg

En un temps indéterminé, des enfants qui ne peuvent grandir mais possédant une maturité d’adultes, les Kildrens, sont contraint de participer à de gigantesques batailles aériennes qui ne sont en fait qu’un jeu destiné à satisfaire la soif de violence de leurs contemporains, les guerres ayant été abolies. Leur quotidien ? Une vie morne et isolée, au sein de bases militaires particulièrement vides de monde, loin des villes, loin de la vie, loin de tout.

On suit, tout au long du film, Kannami Yuichi, la dernière recrue de l’une de ces bases (en remplacement d’un pilote disparu), sa découverte du lieu, des personnes le peuplant, son rapport avec les autres, sa vie au quotidien, ses interrogations et questions existentielles.

http://img718.imageshack.us/img718/9104/theskycrawlers3.jpg

Je vous préviens tout de suite, malgré quelques batailles aériennes extrêmement impressionnantes d’un point de vue visuel (j’ai rarement - voire jamais - vu une animation d’une telle qualité, - même si je ne m’y connais pas vraiment en la matière -, raison pour laquelle contempler The Sky Crawlers sur grand écran est un gros plus), ce film est plutôt du genre contemplatif. L’intrigue avance lentement, et dans une sorte de pesanteur voulue, servant à mon sens très bien le fond du film. Amateurs d’action permanente, passez donc votre chemin !

Et un trailer, de un :



Ce film est habité d’un ressenti du vide de l’existence, du non sens des actes et d’un sentiment d’impuissance totale tout à fait particulier et très déprimant. Une boucle sans fin, un éternel recommencement, un temps cyclique au sein duquel la vie et la mort se confondent, au sein duquel plus rien n’a de sens.


http://img638.imageshack.us/img638/9636/theskycrawlers5.jpg


Un petit mot sur l’OST, composée par le très célèbre
Kenji Kawai (Ghost in the Shell, Higashi no Eden, Mobile Suit Gundam 00). Elle est magnifique et correspond parfaitement à l’ambiance du film. Le thème principal, dont vous pouvez entendre une partie dans le trailer ci-dessus et qui est présent à plusieurs moments clef, est juste merveilleusement bien placé, pile au bon moment pour faire frissonner le spectateur et lui faire monter les larmes aux yeux.

Et un trailer, de deux :



(Notez que je ne vous propose pas le trailer VF, qui n’est à mon sens pas du tout représentatif du film et qui en plus spoile pas mal)



En conclusion, un film magnifique, mêlant à merveille animation en 2D et 3D. Une narration quelque peu étrange qui n’offre pas au spectateur ce qu’il attend, au service d’un film bouleversant et glaçant, avec un scénario passible de plusieurs interprétations et des personnages attachants, d’une tristesse sans fond.

Une réflexion sur la mort et le rapport qu’elle entretient avec la jeunesse.
Un rêve ou cauchemar éveillé d’où le spectateur ne sort pas tout à fait indemne.

http://img638.imageshack.us/img638/8715/theskycrawlers4.jpg



_______________________________________________________________________________


Sources :
http://www.allocine.fr
http://www.goldenscore.fr
Mes yeux et mon cerveau

Partager cet article
Repost0

commentaires

Z


Si tu le veux alors, je t'invite à venir un de ces soirs à visionner les 2 Ghost in the Shell et Tachiguichi, bien que ce dernier soit VRAIMENT très spécial, puisqu'étant une sorte de
documentaire-fiction sur l'histoire des écumeurs de gargotte, du japon de l'après-guerre à aujourd'hui.


Si tu ne l'as pas non plus vu, nous avons également le très bon Eté de Kikujiro de Kitano, que je me ferais de toute manière un plaisir de revoir. ^^



Répondre
L


Avec fort grand et vif plaisir :D


(pour l'ensemble)



Z

Mais de rien m'dame, c'est que je n'ai qu'hier repéré le lien que tu avais inscrit via hotmail et que j'ai décidé de suivre. Tu fais un intéressant lapin blanc en tout cas. ;)

D'ailleurs, merci z'au passage de m'avoir appris que Sky Crawlers était sorti en dvd, il fera je pense un cadeau idéal pour cette fin de semaine, sachant que le garçon de l'appartement est
également un grand amateur d'Oshii.
Et au passage, si jamais tu n'as pas encore vu Lamu, Beautiful Dreamer, viens emprunter notre écran un de ces jours, il est drôle de voir comment Oshii a su insérer dans une adaptation plutôt
légère à première vue une grande partie de ces thématiques habituelles, bien que sans y mettre de basset, pour une fois.


Répondre
L


Un intéressant lapin blanc? Je crois que je ne me remettrai jamais de ce compliment *_*


 


Derien et bon visionnage, j'espère qu'il vous plaira (y'a même des fans d'Oshii qui ont détesté, les avis sont vraiment trèèèès partagés).


 


Sinon, en ce qui concerne Lamu, already seen ! Et c'était du vraiment bon de chez bon. En fait il fait partie des trois Oshii que j'ai vu. Sky Crawlers, Lamu et Avalon. Adoré les trois. J'avais
vu le premier Ghost in the Shell il y a quelques années mais il ne m'a laissé aucun souvenir positif, je ne l'ai peut-être pas bien "compris", et il faudrait que je le revois !



Z

Que je regrette de ne l'avoir pas vu à l'étrange festival ce film...

Très bon article en tout cas, bien détaillé et qui n'en dévoile juste pas trop. Tu sais que tu écris vraiment bien, m'dame l'étudiante ?


Répondre
L


Hohoho, bien le bonsoir Dame Etudiante toi aussi, et merci d'être passée sur mon blog !


Le jour où tu visionneras ce film qui suscite maintes réactions, tant nombreuses sont les personnes à ne pas l'apprécier, j'espère que tu reviendras m'en parler :)